humago philanthropie

COM_PAYPLANS_LOGGER_CRON_START

YMCA : reconnaitre la paix et l’harmonie sociale au Québec

Publié le mercredi 26 novembre 2014

Publié par Marie-Claude Guérin

Grand Montréal

YMCA : reconnaitre la paix et l’harmonie sociale au Québec

Dans le cadre de la Semaine de la paix du YMCA, du 15 au 22 novembre derniers, le YMCA célébrait la reconnaissance des gens impliqués pour la paix et l’harmonie sociale partout au Canada.

COM_PAYPLANS_LOGGER_CRON_START

« Ceci confirme le rôle primordial que joue la philanthropie pour bâtir un avenir meilleur pour les jeunes du Québec », mentionne Jean-Guy Gourdeau, trésorier du Conseil d’administration de la Fondation des YMCA du Québec.

Brian Bronfman, Président de la Fondation la famille Brian Bronfman et membre organisateur, fait remarquer aux invités que cet évènement de la paix est le plus important au Québec. Il remercie le YMCA de s’impliquer pour une société de paix et de non-violence et d’aider les jeunes pour un futur meilleur. « Grâce aux donateurs, des milliers de jeunes pourront bénéficier d’activités au YMCA, leur permettant de s’épanouir et d’atteindre leur potentiel. »

Stéphane Vaillancourt, Président-directeur général, Les YMCA du Québec, renchérit : « Vous êtes la preuve d’une générosité qui a le pouvoir de bâtir un monde meilleur où chacun peut trouver sa place. En travaillant ensemble pour instaurer un climat d’équité, d’inclusion, d’empathie, de sécurité et de respect, on peut bâtir une communauté plus forte, plus pacifique et plus respectueuse de la diversité. »

Pour souligner l’importance des programmes du YMCA, Jordan, un élève qui a été suspendu de son école secondaire, témoigne de l’aide que le YMCA lui a fourni par le programme Alternative Suspension : « J’ai 17 ans. Je suis en secondaire 5. Avant le programme du YMCA, je ne me rendais pas compte de l’ampleur de ce que je faisais et je dépassais souvent les limites. J’ai appris à reconnaitre mes torts et à admettre que ce n’est pas juste la faute des autres. Maintenant, je suis moins marabout, je fais ce que j’ai à faire. Je prends le temps de parler et d’échanger avec les autres. Je suis un homme nouveau! » Heureux de ses exploits, il a maintenant des rêves. Le YMCA aide les élèves à trouver le droit chemin. Stéphane Vaillancourt ajoute : « Quand on aide un Jordan, c’est toute la communauté qui en bénéficie. Aujourd’hui, vous avez contribué à la hauteur de 115 000 $, merci ».

Le comité organisateur a reçu plusieurs candidatures et les lauréats des Médailles de la paix n’ont reçu l’annonce de la bonne nouvelle que deux semaines avant l’évènement. Chaque médaillé agit concrètement pour sa communauté et est un modèle d’inspiration. Chacun recevait un montant de 1 000 $ à verser à l’organisme de son choix.

J’ai eu la chance de rencontrer quelques lauréats pour qu’ils expriment la joie qu’ils ressentent et l’importance qu’ils donnent à leur implication dans la communauté.

 

Annick Lavogiez - Prix bénévole pour la paix YMCAAnnick Lavogiez, étudiante en littérature et médaillée du prix Bénévole pour la paix, s’implique auprès du Cercle de soutien et de responsabilité du Québec et aide les délinquants sexuels à réintégrer la société à leur sortie de prison. « On n’est pas des intervenants, on est des bénévoles avec un coordonnateur. On ne les juge pas et on leur permet de parler et de ne pas retomber dans le crime. On les aide à se responsabiliser », explique-t-elle. Pourquoi s’implique-t-elle? « Je crois en la cause; que la justice réparatrice est une belle façon de garantir la sécurité de notre société et de notre communauté. Ces gens ont besoin d’outils. Présentement, on aide environ 25 adultes. » Bénévole depuis un an et demi au Cercle, Annick s’implique également dans plusieurs autres organisations depuis son arrivée au Québec, il y a dix ans.

 

Cynthia Silvestriadis - Prix jeune pacificatrices YMCACynthia Silvestriadis, médaillée du prix Jeune pacificatrice, fière et émue de recevoir ce prix, remercie sa « résidence secondaire », Le Centre Communautaire Dawson. Elle connait très bien le programme On ne joue pas avec les droits (Play it fair), de l’organisme Équitas, car elle l’a elle-même suivi étant enfant. Elle a d’abord participé à la création de la vidéo promotionnelle du programme, puis, comme membre de l’équipe, elle utilise le programme auprès d’enfants pour qu’ils fassent une différence autour d’eux et qu’ils créent un monde meilleur. Elle aborde les enjeux tels que la discrimination, l’exclusion et l’intimidation. « C’est agréable de voir les jeunes grandir et de voir que je fais une différence dans leur vie, ça me permet d’être une personne meilleure ». Ce programme rejoint plus de 100 000 enfants chaque année au Canada.

Fatima Saya - Coup de cœur du jury YMCA

Fatima Saya, chargée de projets Empreintes et anciennement animatrice de la Caravane de la tolérance, a reçu le prix Coup de cœur du jury. L’investissement personnel et professionnel de Fatima, ainsi que son enthousiasme à promouvoir la paix, la tolérance et le respect de la diversité a interpelé le Jury. Tous les membres de son organisation sont fiers d’elle. Mignonne et gênée, Fatima dit, « Je suis très heureuse de recevoir ce Prix. Je me sens un peu comme le président Obama quand il a reçu le prix Nobel de la paix et je n’ai que 25 ans. Je suis chanceuse de faire ce que j’aime et faire partie d’une organisation qui me permet de travailler auprès des jeunes et de faire la différence tous les jours. »

Deux autres prix furent attribués, dont celui de la catégorie Initiative internationale, remis à Médecins Sans Frontières et celui de la catégorie Initiative locale décerné à Fusion Jeunesse pour ses projets dans le Grand Nord.

 

Pour conclure l’évènement, heureux de recevoir le prix Honoraire des Médailles de la paix, le populaire groupe de rock Simple Plan a fait une prestation Live devant les invités et les jeunes présents. C’est en 2005, lors de leur premier spectacle au Centre Bell, que les membres du groupe Simple Plan – Pierre bouvier, chanteur, Chuck Comeau, batteur, David Desrosiers, bassiste, Sébastien Lefebvre et Jeff Stinco, guitaristes – ont annoncé la création de la Fondation Simple Plan. Cette année, la Fondation franchira le cap d’un million et demi de dollars (1,5 M$) en dons! « Nous voulons partager ce prix avec tous les humains qui font une différence! Nous voulions laisser un héritage en tant que groupe de musique. On n’imaginait pas l’ampleur que cela prendrait et à quel point faire la différence, ça fait du bien. Nous sommes vraiment touchés! »

Laissant les invités sur une note musicale et restant disponible pour prendre des photos, le groupe Simple Plan a conclu la cérémonie de la Paix.

La Semaine de la Paix, une initiative pancanadienne, a été initiée par le YMCA en 1987. Il n’y a qu’au Québec que l’initiative prend une telle ampleur, avec plus de 400 invités et entreprises qui soutiennent Les Médailles de la paix. Grâce à cet évènement, le YMCA met de l’avant d’autres organismes communautaires. Le YMCA cherche à faire connaitre les cinq bourses Les Médailles de la paix, pour qu’ensemble on puisse travailler à un monde meilleur, dans la paix, et dans le respect de la diversité et de l’harmonie sociale. Les candidatures doivent être remises au mois d’août de chaque année. 

 

Laureats des médaille de la paix YMCA

De gauche à droite : Frans Blom, membre du Conseil d’administration, Médecins Sans Frontières, lauréat Catégorie Initiative internationale; Sarah Houde, Directrice générale, Fusion Jeunesse et Gabriel Bran Lopez, Président fondateur, Fusion Jeunesse, lauréats Catégorie Initiative locale; Jean-Guy Gourdeau, Coprésident, Comité organisateur des Médailles de la paix, Trésorier, Conseil d'administration de la Fondation des YMCA du Québec et Président et chef de la Direction, Fondation de l’Hôpital général de Montréal; David Desrosiers, Sébastien Lefebvre, Chuck Comeau, Jeff Stinco et Pierre Bouvier, Simple Plan, lauréats honoraires des Médailles de la paix des YMCA du Québec 2014; Brian Bronfman, Coprésident, Comité organisateur des Médailles de la paix et Président, Fondation de la famille Brian Bronfman; Annick Lavogiez, lauréate Catégorie Bénévole pour la paix; Fatima Saya, lauréate Catégorie Coup de cœur; Cynthia Silvestriadis, lauréate Catégorie Jeune pacificatrice.

COM_PAYPLANS_LOGGER_CRON_START

Laisser un commentaire

Veuillez vous connecter à la communauté HUMAGO pour laisser un commentaire.

La philanthropie selon HUMAGO®

La Fondation HUMAGO® a pour mission première de développer la culture philanthropique chez nos jeunes d’aujourd’hui, de demain et d’après-demain. Elle entend promouvoir, encourager et développer l’engagement social auprès des citoyens pour imaginer ensemble un monde meilleur.

Communauté

Individu
Forfaits
Collaborateur
La Communauté HUMAGO
Radio
Nos partenaires
COM_PAYPLANS_LOGGER_CRON_START

Suivez-nous

Page médias (logos)
Infolettres (archives)
Infolettres (s'abonner)
On parle de nous
Facebook
Twitter

COM_PAYPLANS_LOGGER_CRON_START
COM_PAYPLANS_LOGGER_CRON_START