humago philanthropie

Mur social Infolettre Forfaits Inscription gratuite Connexion

Louis-Alexandre, jeune philanthrope rempli d’ambition pour la nouvelle génération

Publié le samedi 08 octobre 2016

Publié par Marie-Claude Guérin

Grand Montréal

Louis-Alexandre, jeune philanthrope rempli d’ambition pour la nouvelle génération

Pour une deuxième année, Louis-Alexandre de Gaspé Beaubien, 17 ans, a lancé le Défi Aqua Hacking 2016 : préservons le Saint-Laurent et ses bassins versants. Un défi qui rassemble les gens innovateurs et talentueux au service du fleuve et donnant une chance de remporter jusqu’à 50 000 $ en argent pour financer des projets. 

J’ai eu la chance de m’entretenir brièvement avec Louis-Alexandre et, en ces quelques minutes, j’ai pu ressentir son immense grandeur d’âme face à l’humanité. À 17 ans, il poursuit ses études en Suisse et était de retour à Montréal pour s’adresser à la foule lors du Sommet Aqua Hacking : unis pour le Saint-Laurent, qui avait lieu le 6 et 7 octobre dernier au Palais des congrès de Montréal.

Louis-Alexandre me raconte d’où lui est venu son amour si profond pour l’engagement social. Il est issu d’une famille très engagée. Constamment préoccupés du bien-être des individus et des communautés qui les supportent, Nan Bowles (Nan-b), sa grand-mère et Philippe II, son grand-père, ont créé la Fondation de Gaspé Beaubien en 1990. Reconnu pour son instinct en affaires, Philippe se voua à plusieurs projets d’entreprises avant de devenir en 1970 propriétaire de Télémédia. Sa société devint un leader en communications au Canada, publiant des douzaines de magazines, tels le TV Hebdo et Elle Canada, et opérant soixante-dix-neuf postes de radio. Le père de Louis-Alexandre, Philippe III, est président et chef de la direction de la fondation de Gaspé Beaubien. Disons que de se sentir soutenu et écouté aide à s’impliquer pour une cause.

Donc, Louis-Alexandre et son frère, Philippe IV, ont lancé l’année dernière le Défi Aqua Hacking, l’eau essentielle à la vie et au bien-être. Ils veulent en faire un enjeu mondial, mais surtout impliquer la communauté scientifique, les jeunes professionnels, les universités, les maires, et les différents paliers du gouvernement. À voir le succès monstre de la première année, sous le thème : Protéger la rivière des Outaouais, on peut dire que cette dernière génération de la Fondation de Gaspé Beaubien a su se démarquer. Dès la mise en œuvre de leur premier projet, ils ont créés un défi pour unir les amoureux de l’environnement. La fondation a investi plus d’un demi-million de dollars pour sensibiliser les communautés.

D’où t’es venu cette passion pour l’environnement ?

Louis-Alexandre me mentionne ce que son grand-père a toujours dit dans sa famille « Si quelqu’un à de la chance dans la vie, c’est notre responsabilité de redonner aux autres et d’aider sa communauté et le monde entier. À l’âge de 11 ans, nos grands-parents voulaient déjà que nous, les petits enfants, nous nous impliquions. Donc, nous avons collaboré sur le projet de l’élevage des abeilles et la sensibilisation pour la sauvegarde de l’environnement et cela nous a ouvert les yeux sur les changements que nous pouvions apporter. » 

« On voulait se rapprocher des jeunes et être plus actifs. Nous avons rencontré la Fondation Riverkeeper et avons fait une collaboration pour démarrer le projet de la Rivière Outaouais. Ensuite, mon frère Philippe IV, mon cousin et moi avons fait un voyage de cinq jours sur la rivière en canoë, en vue de dégager des pistes de solutions concrètes et de passer à l’action. On a filmé, mais après on ne savait pas quelle était notre prochaine étape. »

C’est après une rencontre avec Alexandra Cousteau et sa fondation Blue Legacy que le projet a pris forme et a atteint l’ampleur que nous connaissons aujourd’hui. Plusieurs partenaires se sont greffés au projet suite à l’impact de la première édition. Le nom, le logo, c’est un travail d’équipe, et Louis-Alexandre confirme que sans l’aide précieuse de Dominique Montchamp, directrice générale de la Fondation de Gaspé-Beaubien, qui les a encadrés et soutenus, ce projet n’aurait pas eu lieu. À 17 ans, savoir dire merci avec humilité à ceux qui l’aident, cela en dit beaucoup sur ce jeune qui atteindra sous peu l’âge adulte.

Comment vois-tu les prochaines étapes en tant que jeune philanthrope ? « Je suis chanceux d’avoir cette opportunité. Je côtoie des jeunes qui s’impliquent, mais qui n’ont pas la chance de mettre en place un projet comme Aqua Hacking. Cependant, donner à petite ou à grande échelle, c’est la même chose, car on redonne à la communauté. Il faut prendre toutes les occasions. Si tout le monde faisait ça un peu, ça changerait la vie ! Sortez, passez le mot, faites une bonne action. Éventuellement, les gens de la communauté vont écouter et vont agir pour le bien des autres. Plus il y aura de gens qui seront informés et impliqués, plus il y aura de gens pour faire une différence sur la vie de l’autre. »

Louis-Alexandre trouve qu’il y a encore trop peu de jeunes qui s’impliquent au Québec. Il faut changer la mentalité de la philanthropie. Il y a un manque et une absence. Il espère que le projet Aqua Hacking saura inspirer les jeunes à agir. Malgré qu’il est très occupé, il trouve le moyen de s’impliquer à l’école. Il était à Montréal le 6 et 7 octobre dernier pour présenter son projet lors du Sommet et remettre les Prix aux cinq finalistes du Défi Aqua Hacking. Il avait hâte de présenter les idées incroyables et démontrer l’impact sur l’eau.

Pour ceux qui ne connaissent pas encore Louis-Alexandre de Gaspé Beaubien, enregistrez bien son nom, car il dégage tellement de bonté et de générosité que dans les prochaines années, je ne serais pas surprise s’il fait partie des grands philanthropes de Montréal.

Vous voulez en savoir plus sur le sommet et connaitre les gagnants ? Cliquez ici.

 

Laisser un commentaire

Veuillez vous connecter à la communauté HUMAGO pour laisser un commentaire.

La philanthropie selon HUMAGO®

La Fondation HUMAGO® a pour mission première de développer la culture philanthropique chez nos jeunes d’aujourd’hui, de demain et d’après-demain. Elle entend promouvoir, encourager et développer l’engagement social auprès des citoyens pour imaginer ensemble un monde meilleur.

Communauté

Individu
Forfaits
Collaborateur
La Communauté HUMAGO
Radio
Nos partenaires

Suivez-nous

Page médias (logos)
Infolettres (archives)
Infolettres (s'abonner)
On parle de nous
Facebook
Twitter