humago philanthropie

Le Cron démarre

Mur social Infolettre Forfaits Inscription gratuite Connexion

Le Cron démarre

Maestro Kent Nagano, honoré et vénéré par les Montréalais. Récipiendaire de la Médaille de la paix 2017

Publié le vendredi 29 septembre 2017

Publié par Marie-Claude Guérin

Grand Montréal

Maestro Kent Nagano, honoré et vénéré par les Montréalais. Récipiendaire de la Médaille de la paix 2017
Kent Nagano et son épouse. @photo crédit YMCA-Québec

En cette veille de la Journée internationale de la paix, le YMCA a remis une Médaille de la paix au maestro Kent Nagano et six autres lauréats d’exception qui rendent notre société plus pacifique. 

« Cette année, nous célébrons les 375 ans de Montréal, 165 ans du YMCA et les 30 ans des Médailles de la paix. Le souper-gala est complet et grâce à vos dons, nous avons amassé 330 000 $ pour financer les programmes du YMCA. En 30 ans, plus de 100 artisans de la paix à travers le Québec ont reçu l’une des Médailles de la paix du YMCA. Quelle soirée formidable ! Le YMCA est plus qu’un gym. C’est une cause. Nous aidons des milliers de jeunes à réécrire leur histoire en leur offrant un environnement qui leur permet de s’épanouir et de développer leur plein potentiel. Un jeune à la fois, » commente Stéphane Vaillancourt, président-directeur général des YMCA du Québec.

Kent Nagano, directeur musical de réputation internationale, a fait de l’Orchestre symphonique de Montréal un puissant emblème culturel de la métropole. Depuis son arrivée à Montréal en 2006, il a reçu plusieurs hommages. Il a entre autres été nommé Commandeur de l’Ordre de Montréal, Grand officier de l’Ordre national du Québec, Artisan de la paix. C’est notre « star ». Il fait partie de Montréal. Tous dans la salle applaudissaient pour le féliciter, dont le maire de Montréal, Denis Coderre, qui l’a félicité : « J’ai eu l’occasion de rencontrer un homme exceptionnel qui a su démocratiser et rendre la musique accessible, qui a des idées magnifiques et qui les réalisent. Merci Maestro Nagano ! »

Fred Pellerin - Médailles de la paix YMCA

Fred Pellerin a eu ces bons mots « Maestro Nagano, soirée hommage tant méritée. Par votre contribution, votre implication, par vos idées, par vos audaces, vous avez su nous redonner le goût et l’envie d’aller à la Maison Symphonique. Par l’ensemble des projets, vous avez redonné une place à toutes les oreilles, tant auprès des jeunes que de ceux qui n’allaient pas côtoyer cette musique. C’est énorme… la trace que vous laissez. Merci. »

Kent Nagano humblement prend la parole et nous raconte son passage au YMCA. Né en Californie, il a commencé sa carrière comme jeune musicien en tant que chef assistant à Boston. Il a été un de ces jeunes que le YMCA a su aider. Kent raconte son histoire avec émotion et il n’y a plus un bruit dans la salle. Recevoir la Médaille de la paix prenait tout son sens. Se souvenir de ces moments de sa vie et surtout de vouloir les partager avec les invités démontre toute la générosité et l’empathie qu’il ressent envers l’humanité.

« Quand je suis arrivé à Boston, j’ai passé trois jours sans vêtements chauds ni d’argent. J’ai passé trois jours dans la rue. C’est le YMCA qui m’a accueilli. C’était le pire hiver. Je suis arrivé un vendredi. Les portes de l’opéra étaient fermées, mais je n’avais pas de manteau ni d’argent. Dimanche, j’ai faim, j’ai froid, je commence à être malade et c’est à ce moment que je vois le YMCA. C’est le YMCA qui m’a hébergé. Grâce au YMCA de Boston, j’ai survécu à mon premier hiver. Ce geste a été le geste le plus significatif de ma vie », raconte Kent Nagano.

Voici son discours de remerciement dans son intégralité. Il était profondément ému et parlait calmement et avec émotion. Kent explique que la plupart des musiciens choisissent la musique parce qu’ils ne sont pas assez doués avec les mots. « Nous nous exprimons mieux par la musique, c’est probablement pourquoi la musique est le langage universel. » En tout cas, ce soir, Kent Nagano ne manquait pas de mots pour exprimer ses sentiments.

C’est avec fierté que les YMCA du Québec honoraient, outre Kent Nagano, des gens d’exception qui s’efforcent de rendre notre société québécoise plus pacifique. Ils saluent particulièrement l’engagement et la détermination des six autres lauréats de l’année 2017. 

Les prix ont été remis aux lauréats 2017 par Brian Bronfman, président du Réseau des donateurs pour la paix et coprésident du comité organisateur et Nathalie Mercier-Filteau, coprésidente du comité organisateur lors du souper-Gala. 

Bravo à :

  • Anaïs Lépine et les jeunes ambassadeurs du Mouvement contre le discours de haine pour le Prix jeune pacificateur ;
  • Laurent Champagne, coordonnateur de l’Aumônerie communautaire de Montréal, Prix bénévole pour la paix ;
  • Service jeunesse du Y des femmes de Montréal pour le Prix Initiative locale pour la paix ;
  • Radio Dodo créée par Brigitte Alepin pour le Prix initiative internationale pour la paix ;
  • Destination Centre-ville, Prix initiative corporative pour la paix ;
  • La balade pour la Paix, un musée à ciel ouvert Prix Coup de cœur.

Le premier YMCA en Amérique du Nord a été fondé en 1851, ici, à Montréal. Il y a maintenant 1000 YMCA. « Nous souhaitons des quartiers forts, en santé, des milieux de vie où nos jeunes peuvent se développer et atteindre leur plein potentiel, » souligne Stéphane Vaillancourt.

Nous vous laissons découvrir l’implication du YMCA auprès des jeunes avec cette vidéo.

 

Photo crédit : YMCA-Québec

Laisser un commentaire

Veuillez vous connecter à la communauté HUMAGO pour laisser un commentaire.

La philanthropie selon HUMAGO®

La Fondation HUMAGO® a pour mission première de développer la culture philanthropique chez nos jeunes d’aujourd’hui, de demain et d’après-demain. Elle entend promouvoir, encourager et développer l’engagement social auprès des citoyens pour imaginer ensemble un monde meilleur.

Communauté

Individu
Forfaits
Collaborateur
La Communauté HUMAGO
Radio
Nos partenaires
Le Cron démarre

Suivez-nous

Page médias (logos)
Infolettres (archives)
Infolettres (s'abonner)
On parle de nous
Facebook
Twitter

Le Cron démarre
Le Cron démarre